WEST COAST SWING

LE WEST COAST SWING

 

Le West Coast Swing est une danse de couple de style Swing  issu du Lindy Hop crée en 1951 à Los Angeles. Elle se caractérise par des mouvements doux et très coulés, plutôt sensuels, qui donnent une allure élégante et souvent spectaculaire. Ce sont ces mouvements très élastiques des partenaires, que ce soit individuellement ou bien l’un par rapport à l’autre, qui donnent cet effet d’accélération et de ralentis suivant les passes.

Le WCS se danse sur une base de 8 temps et laisse une grande part à l’improvisation et à l’interprétation. Il privilégie le jeu entre les deux partenaires, c’est ce qui le rend très difficile. Chacun doit être parfaitement à l’écoute de l’autre. C’est l’une des rares danses où la cavalière peut à tout moment faire un « Hijack » et mener la danse un temps.

Cette danse se pratique sur un vaste éventail de styles de musique : Pop, Funk, Dance, Country, Jazz, Blues, RnB, Disco, … c’est aussi ce qui fait sa force et la rend accessible à toutes les générations.

Un peu d’Histoire…

Aujourd’hui le West Coast Swing peut se danser partout en France, mais il n’est arrivé à Paris qu’au début des années 2000. Il mettra ensuite plusieurs années pour descendre dans le sud. Au travers de l’hexagone on peut maintenant trouver des stages tous les mois, et suivant les villes, des soirées toutes les semaines. De plus ces stages sont parfois animés par les plus grands champions français et étrangers qui n’hésitent pas à venir des Etas Unis.

Le West Coast Swing est actuellement en plein essor, de nouvelles écoles se mettent à l’enseigner chaque année et le niveau des français ne cesse de s’améliorer lors de compétitions internationales.

Cette danse sera considérée plus tard comme une version « douce » du Jitterbug. D’abord appelée Western Swing en 1951, son appellation définitive se fera en 1961. Différents courants musicaux peuvent être interprétés en West Coast Swing.

La Technique Musicale

Contrairement aux danses standards, il n’y a pas de figures codifiées par aucune fédération en West Coast Swing. Rien n’est « juste » ou « faux », chacun suivant son style peut adapter ses figures, et cela peut donner parfois des façons contradictoires de danser. Seul le ressenti (si c’est agréable) et l’aspect visuel (si c’est esthétique) permettent de porter un jugement.

Il existe actuellement 2 interprétations possibles au niveau des pas. Ceux-ci se comptent 1-2, 3&4, 5&6 mais le moment où l’on va poser le pied sur le contre-temps sera différent. On va donc déplacer le « & ».

  • La façon « Binaire » est la plus simple à apprendre, elle est plus funky et permet de danser sur du Rock, du Funk, et du R’n’B. Lors du « & », on doit poser le pied exactement au milieu des temps 3 & 4 et 5 & 6, ce qui la rend plus énergique et explosive.
  • La façon « Ternaire », donne un style plus classique pour danser sur des musiques Swings et Blues. C’est techniquement la base officielle du West Coast Swing  très adaptée aux mouvements coulés et sensuels. Dans ce cas on va poser le pied légèrement après le « & » comme ceci : 3..&4, 5..&6. C’est le « Rolling Count ».

A savoir aussi, le West Coast Swing se danse « à plat » contrairement aux autres danses qui se dansent souvent sur la pointe des pieds. Il faut toujours rester bien ancré dans le sol.